Skip to navigation Skip to content

Fin de la TARI en 2019

La remise en question de l’application de la taxe sur les appareils de reproduction ou d’impression (TARI), affectée au financement du Centre National du Livre (CNL), est un sujet majeur sur lequel s’est engagé le Syndicat National des Entreprises des Solutions et Systèmes d’Information et d’Impression (SNESSII) ces dernières années. Le SNESSII n’a eu de cesse de porter au niveau des pouvoirs publics concernés la position de ses adhérents qui souhaitent sa suppression. En effet, les multifonctions fabriqués par ses membres n’ont jamais eu comme usage premier la copie des livres. De plus, la TARI n’avait plus de justification compte tenu des nouveaux usages de consommation du livre liés au numérique.  

Le SNESSII a marqué de façon constante son désaccord sur la justification de cette taxe et plus particulièrement sur l’éventuel élargissement de son assiette aux consommables.

Cette taxe, qui rapporte depuis 2016 environ 25 millions d’euros de recettes au Centre National du Livre par an, peut-être de l’ordre de 4.000.000 euros annuel pour une entreprise du secteur de l’impression.

« C’est avec satisfaction que nous avons appris la décision du gouvernement de supprimer la TARI et de rejoindre ainsi la position que nous avons défendue de façon constante. Nous restons bien entendu, dans l’attente, du vote définitif du projet de loi de finances 2019. Toutefois, nous nous réjouissons, d’ores et déjà pour les acteurs que nous représentons que nos actions aient pu être entendues », indique Bernard Decugis, Président du SNESSII.

Accéder à la liste des actualités