Skip to navigation Skip to content

Des cartouches d'encre recyclées en asphalte

En Australie, une entreprise recycle les toners des imprimantes pour créer des routes. L’asphalte, mélangée à la poudre pigmentée contenue dans les cartouches d’encre permet de leur donner une seconde vie. Une solution étonnante pour créer des routes eco-friendly et réduire l'empreinte CO2 de cette industrie.

Une partie des composants de cartouches d’encre, lorsqu'ils sont recyclés, permettent de fabriquer tubes d’aciers, canettes, fils métalliques ou bidons plastiques et la poudre de toner résiduelle peut servir de colorant pour la peinture. Mais en Australie, c’est un usage bien différent qui lui est donné.

Le projet débuté à Melbourne en 2013, baptisé TonerPave, associe Downer, le fournisseur routier de la ville de Melbourne, et Close The Loop, une entreprise valorisant l’économie circulaire pour fabriquer un mélange d’asphalte à base de toner recyclé. Une solution écologique qui a également séduit Sydney, la plus grosse ville d’Australie.

En moyenne, dans une cartouche d’imprimante, 13% du toner est gaspillé. En effet, les imprimantes indiquent généralement que la cartouche est vide alors qu’il reste encore de l’encre à l’intérieur. Lorsque celle-ci est trop vieille et sèche, elle devient également inutilisable. C’est cette partie qui est employée, mélangée à de l’huile recyclée, pour réaliser le mélange d’asphalte utilisé par le constructeur australien. Un procédé qui consomme 40% d'énergie en moins que la fabrication de bitume standard. 

Lire la suite de l'article paru le 24 janvier 20189 sur le site de Positivr.

Accéder à la liste des dossiers

Actualités