Skip to navigation Skip to content

L’impression : point faible de la cybersécurité des PME

Selon l'étude Konica Minolta Opinium sur les problématiques informatiques des PME, la cybersécurité est le premier défi majeur des PME (33%) qui demande des investissements financiers et des ressources. 

Mais bien souvent, elles en font une question secondaire. 

Pourtant, la cybersécurité n'en reste pas moins un sujet d'inquiétude, car elles sont tout autant victimes de cyberattaques. Plus petites, moins expertes, plus vulnérables... autant de raisons qui font des PME une cible prisée des cybercriminels. 47% des PME de moins de 50 salariés ont déclaré un cyber incident en 2018, d'après le rapport d'Hiscox. 

« Les PME sont considérées comme des proies faciles. Leurs pratiques et leurs infrastructures de sécurité sont souvent moins sophistiquées. De plus, elles ne disposent pas de ressources dédiées en cybersécurité et le personnel manque de sensibilisation aux cybermenaces », souligne Florine Darmon, Responsable Marketing Office de Konica Minolta

Le nouveau livre blanc du CEIS « Imprimantes multifonctions (MFP) : cybersécurité, mode d'emploi » précise que les PME ont un réel besoin d'accompagnement de la part de leur partenaire revendeur ou intégrateur. Ce dernier a la capacité d'intégrer la sécurité dans les enjeux majeurs de l'entreprise, au-delà de la simple optimisation du coût d'exploitation du parc d'impression.

Lire la suite de l'article paru le site de La Tribune.

Accéder à la liste des dossiers

Actualités