Skip to navigation Skip to content

Nouveau rapport Future of Work de Ricoh

En France, 55% personnes interrogées estiment que l’IA permettra d’optimiser l’expérience professionnelle et la qualité du travail tandis que 42% indiquent que les technologies qui y sont liées ont été déployées dans leur entreprise et qu’ils en ont été informés.

Pour autant une forte majorité (79% en France ainsi qu’en Europe) attend de leurs employeurs qu'ils leur fournissent des outils technologiques pour collaborer plus étroitement avec leurs collègues indépendamment du lieu où ils se trouvent, dans le but d’une plus grande souplesse et un transfert de compétences.

En effet, près des trois quarts (72 %) des travailleurs européens affirment vouloir contribuer davantage aux performances de leur entreprise via la mise à disposition de solutions numériques.

« Le besoin de travail basé sur l'humain ne disparaîtra pas », souligne David Mills, PDG de Ricoh Europe, dans un communiqué. Pour lui, les employeurs doivent comprendre que la technologie n'est pas une solution miracle pour plus de rentabilité. « Une relation fructueuse entre l'homme et la machine ne peut être vraiment vertueuse que si les travailleurs font partie de l'aventure et sont impliqués dès le départ dans de nouvelles façons de travailler », conclut-il.

Consulter l’intégralité de l’article rédigé par Véronique Arène et paru le 06 février sur Lemondeinformatique.fr

Accéder à la liste des dossiers

Actualités